Lecci/San Ciprianu, une belle victoire pour le littoral mais…

Par jugement* daté du 14 janvier 2016, le Tribunal administratif de Bastia a donné raison à l’association ADISC et déclaré illégale la délibération de la commune de Lecci qui, afin de régulariser deux constructions illégales, prétendait élever à 7 mètres la hauteur du centre commercial de San Ciprianu (en gardant la hauteur de 6 mètres pour le reste de la commune).

Le lotissement de San Ciprianu, vue aérienne et carte topographique

Lecci san Ciprianu

Pour les juges, le lotissement de San Ciprianu, isolé et situé au nord du golfe de Purtivechju, n’étant ni une agglomération, ni un village, n’est pas un espace urbanisé et toute extension de l’urbanisation dans la bande des 100 mètres y est interdite.

Bien que ce jugement n’en parle pas puisque les faits jugés sont bien antérieurs à l’approbation du padduc, pour U Levante ce jugement est à rapprocher des cartes actuelles du padduc sur lesquelles le lotissement de San Ciprianu est une de ces « taches urbaines » dont l’ambiguïté avait été relevée par les associations … sans succès.

Carte du padduc : “Enjeux urbains et économiques”, San Ciprianu

tache urbaine lecci

*Le jugement : 

Download (PDF, 1.67MB)