Berger, une espèce menacée, un patrimoine à protéger

U Levante vous invite à aider  l’Organisme de Sélection de la brebis corse (OS), une race reconnue  comme une  brebis laitière. En 20 ans, la Corse a perdu 20 000 brebis et 60 % de ses bergers: elle comptait 1 000 bergers ovins en 1985, ils sont environ 380 aujourd’hui. Le taux de renouvellement des troupeaux n’a jamais été aussi faible et devient critique. 

troupeau de brebis

Depuis l’année 2000, cette situation est aggravée par la succession des épidémies de fièvre catarrhale qui ont causé la mort de 43 000 brebis mais aussi par la pression foncière, la diminution des aires de pacage de plaine causée par la disparition progressive et programmée des terres agricoles, le coût à l’installation ou encore la tentation du tourisme. Par conséquent, la Corse ne produit plus suffisamment de lait pour fabriquer ses fromages et importe entre 50 000 et 70 000 litres de lait par semaine… 

La production locale, le savoir-faire et les paysages façonnés par les parcours sont donc très menacés. Le berger corse serait-il condamné à disparaître alors que paradoxalement le fromage corse semble  avoir de beaux jours devant lui ? 

Et pourtant… depuis 30 ans, les bergers se sont rassemblés et agissent pour préserver leurs savoir-faire.

• Ils ont fait reconnaître cette merveilleuse race d’une brebis corse adaptée à son territoire.

• Les progrès génétiques sur la race ont permis d’augmenter la production laitière de 40 %.
• Ils ont élevé et redistribué, dans le cheptel corse, 8 000 béliers et 15 000 agnelles de très bonne origine génétique. Chaque année, lors de la vente qui se déroule au domaine de Casabianda, des bergers viennent acheter des animaux sélectionnés

• Un label «Fromage fermier» a été créé avec l’association Casgiu Casanu pour identifier en magasin les fromages fabriqués uniquement à partir de lait d’origine corse.

Votre don diminuera le prix d’achat de chaque agnelle. L’objectif est d’élever 500 agnelles par an pour les vendre à un prix attractif aux bergers qui pourront ainsi préserver leurs élevages et poursuivre leur activité et aux jeunes qui désirent s’installer.

Tous les dons des particuliers donnent droit à une déduction d’impôt de 66 % du montant du don. Ainsi, un don de 60 € ne revient qu’à 20 €.

U Levante, qui a adhéré à l’action  INSEMESIPO avec notamment Casgiu Casanu et l’OS, invite à faire (p)acte de solidarité.

Capture d’écran 2015-08-23 à 07.53.40

Bergers :

Download (PDF, 1.13MB)

Campagne :

Download (PDF, 347KB)