Capu d’annu

Bonne année confinée ou pas !

Souhaitons que 2021 voie le ciel s’éclaircir pour toutes et tous, car en 2020 la pandémie a bien plombé nos vies. Cependant elle n’est pas seule en cause. Partout dans le monde, les catastrophes s’accumulent avec des dégâts énormes : incendies gigantesques, inondations, tremblements de terre, famines….

« Tout fout le camp !», pourrait-on dire, et pendant ce temps les inégalités se creusent (avec des riches toujours plus riches), le dérèglement climatique n’est plus une simple vue de l’esprit, les ressources naturelles s’épuisent par surexploitation, l’urbanisation s’accroît, tandis que les campagnes continuent à se désertifier…… la liste exhaustive serait bien trop longue…… !

En Corse, notre île de beauté, le constat est-il différent ? Malheureusement… non ! Et l’attitude de nos dirigeants, locaux et nationaux, sur des dossiers cruciaux n’arrange pas la situation !

  • Il a fallu plus de deux ans pour sécuriser les Espaces Stratégiques Agricoles, qui ont failli devenir les Espaces Stratégiquement Abandonnés ! Pourquoi ?
  • Le problème des déchets, qui continue de faire couler beaucoup d’encre et de salive, n’est toujours pas réglé et le rapport sur le plan Déchets qui devait être soumis à la CdC a été fort heureusement reporté. Pourquoi ?
  • Les Plan Locaux d’Urbanisme (PLU) des communes n’ont toujours pas, dans leur grande majorité, été mis en conformité avec le PADDUC. Pourquoi ?
  • La réserve de Scandola a perdu son label européen car tout n’a pas été mis en œuvre pour le garder. Pourquoi ?
  • Le contrôle de légalité n’est pas régulièrement exercé par les représentants de l’état, dont c’est pourtant une prérogative importante. Pourquoi ?

Toutes ces actions, ou absences d’actions, difficilement explicables ou justifiables, ont pour conséquences une urbanisation galopante, essentiellement sur le littoral, une dégradation de notre patrimoine naturel, une altération de notre cadre de vie et une augmentation des dérives mafieuses qui touchent d’importants secteurs de l’économie locale….

Espérons que ces tendances mortifères puissent s’inverser et souhaitons-nous le meilleur pour 2021 ! Il en va de l’avenir de la Corse !